Sport adapté

Favoriser le développement de la pratique du rugby à XV auprès de public en situation d’handicap mental et psychique

Les personnes handicapées mentales ont leur place autour du ballon ovale. La personne handicapée mentale, sans aucun doute a accès à ce créneau, tellement les possibilités de participation et d’expression sont multiples et variées.

Qu’il s’agisse de réaliser les tout premiers apprentissages, ou bien de maîtriser des situations réelles de jeu, l’éventail des situations pédagogiques et les objectifs spécifiques est suffisamment important pour être adapté aux différents types de population dont nous avons la charge au sein des associations sportives.

Il favorise la communication des sportifs. Il reste un excellent trait d’union avec l’environnement physique et social. Le rugby est un moyen d’éducation, de socialisation et d’intégration sociale.

Que le rugby soit pratiqué dans le cadre de l’éducation physique et sportive au sein des institutions spécialisées, ou qu’il soit l’objet de rencontre inter-associations, c’est sa dimension éducative et intégrative qui est visée en priorité. Il est temps qu’il dépasse la zone de ses ancrages culturels et qu’il s’étende petit à petit au Mouvement Sportif Adapté Français dans son entier.

Parmi tous les objectifs le rugby répond à la nécessité de :

Mettre en œuvre avec une précision croissante le geste de la motricité humaine :

  • Courir facilement en maîtrisant l’allure, l’accélération, le changement de rythme, le temps.
  • Lancer en ajustant en fonction de l’objet et des intentions (distance à franchir, cible à atteindre.
  • Le mode de lancer, la trajectoire, la direction, le rythme, les appuis, la force).

Parmi toutes les capacités visées, un certain nombre peuvent être prises en compte par l’APS rugby :

  • Se faire connaître et s’accepter (par exemple, évoluer avec ou sans préparation, sans gêne et sans ostentation, devant les camarades).
  • L’aisance corporelle fondée sur une bonne connaissance de soi est le signe et le moyen d’une affirmation plus authentique de l’individu dans la communication. Chercher à mieux connaître, à accepter et à respecter les autres.
  • Participer à des activités à dominante « opposition » ou à dominante « coopération », accepter les échecs et relativiser les réussites (sportivité).

En conclusion, l’objectif de l’activité rugby est de permet à l’enfant de développer sa capacité à coopérer, se socialiser, vaincre l’appréhension du contact, s’investir dans un jeu de combat où la loyauté est la notion fondamentale.

Dans la définition du rugby, comme étant à la fois un sport collectif et de combat, et de circulation de balle, apparaît le double intérêt de ce jeu qui se caractérise par l’alternance permanente d’un affrontement collectif et des courses de contournement ou d’évitement.